Lien contactENTTwitter

Accueil > Actions culturelles 2014-2015 > Stratégies de catégorisation chez les personnes avec retard mental

Icone Augmenter tailleIcone Diminuer tailleIcone imprimer

Stratégies de catégorisation chez les personnes avec retard mental

Dans le cadre des jeudis midi de l'ESPE - Site de formation de Rennes, Zdenka Gavornikova-Baligand (Maître de conférences en Psychologie des apprentissages, ESPE de Bretagne, Centre de Recherches en Psychologie, Cognition et Communication, Université Rennes 2 & UBO) donnera une conférence intitulée "Stratégies de catégorisation chez les personnes avec retard mental" le jeudi 9 octobre 2014 de 13h00 à 13h45 dans l'amphithéâtre Malaguti du site de formation de Rennes (153, rue Saint-Malo).

La limitation du fonctionnement intellectuel est la caractéristique la plus évidente du retard mental. Le calcul de QI permet de définir le retard mental et ses degrés quel que soit l’âge. Pour le même QI, on constate toutefois une grande variabilité des compétences intellectuelles et une grande diversité de modes de fonctionnement.
L’une des façons d’améliorer le diagnostic et mieux cibler la remédiation est de s’interroger sur le fonctionnement dans des tâches d’évaluation.
Pour définir le cheminement individuel lors de la résolution de la tâche, nous avons construit une version adaptée de la Twenty Questions Tasks imaginée par Mosher et Hornsby (1966).
Une double évaluation a été réalisée : celle des performances et celle des protocoles individuels. Les résultats montrent que les adultes avec retard mental sont globalement peu performants. Toutefois, l’analyse des protocoles individuels révèle les différentes stratégies qui sous-tendent et expliquent la faible performance.
Cette démarche ouvre des perspectives en terme d’analyse des différences inter et intra individuelles, du diagnostic, des pratiques enseignantes.

Télécharger l'affiche