Lien contactENTTwitter

Accueil > Actions culturelles 2015-2016 > Exposition "Je sais faire en transition"

Icone Augmenter tailleIcone Diminuer tailleIcone imprimer

Exposition "Je sais faire en transition"

Du 18 mai au 10 juin 2016, le site de formation de Brest de l'ESPE de Bretagne accueille l'exposition "Je sais faire en transition". Le vernissage aura lieu le 18 mai à 18h00.
Avec l’aide de l'association « les Petits débrouillards, des étudiants de l’ESPE de la dominante numérique et des élèves du collège de l’Harteloire, les artistes (Nathalie BIHAN, Gwenaelle MAGADUR et Julien MASSON) nous invitent à participer à notre transition en réalisant une oeuvre collective.

Le projet de Gwenaelle MAGADUR :

  • Une fresque écologique.

Création d’une fresque collaborative qui rend compte des défis de la transition. Au travers des différentes rencontres entre les élèves et les différents professionnels sensibilisés par la transition, nous avons choisi des mots clefs avec les enfants. Ces mots sont comme les multiples facettes de questions qui restent en suspens : comment vivre aujourd’hui ensemble, en harmonie avec la nature qui nous entoure ?

  •  Une nouvelle ligne bleue, un parcours lumineux...

Vivre ensemble la transition, c’est se poser également la question de la qualité du "vivre en ville".
Il nous faut nous interroger notamment sur notre consommation d’énergie dont l’éclairage urbain représente une part importante.
Nous avions exposé l’année précédente le projet de « la ligne bleue » comme une façon de se réapproprier l’espace urbain en tant que citoyen sensible à son histoire, sa géographie, son patrimoine.
Aujourd’hui, de nouvelles matières luminescentes placées au sol permettent de capter l’énergie de la lumière le jour et de la restituer la nuit.
Ces nouvelles technologies permettraient de se passer d’une grande partie de l’éclairage public.
La Ligne Bleue pourrait devenir un parcours lumineux, ludique et touristique, en totale correspondance avec nos préoccupations énergétiques."
Le projet sera présenté dans le cadre de cette exposition.

 

Le projet de Nathalie BIHAN et de Julien MASSON

  • L’usage du tampon

Dans le cadre de cette manifestation, nous avons souhaité donner un regard sur la coopération créative, coopération qui posera la question suivante :
Comment à partir de la création artistique et du graphisme est-il possible de participer à la réalisation d’une oeuvre collective ?
L’objectif est de permettre à l’étudiant de se placer dans un rapport désinhibé à sa production : ce que permet justement l'usage du tampon.
Notre programme est de mettre en place un atelier dans les établissements scolaires grâce à une Tricyclette (vélo nomade de création),
Pas besoin de savoir dessiner, il s'agit juste d'apprendre à composer, ensemble, sur un même support.
Frise de la ville en transition, l’atelier réalisé au sein du collège de l’Harteloire a permis de voir l'enthousiasme du faire ensemble.
Sur un rouleau d’oscillogramme, il a été demandé aux collégiens de réaliser une frise de leur ville imaginaire : Brest de demain.
De nombreux étudiants ont joué le jeu, les
lycéens, curieux de cette animation s'y sont également prêtés.

Il est important de revaloriser les arts plastiques comme outil de communication active.
Dire les choses par l’image, par la forme, par le texte, la typographie : autant de prises de paroles possibles pour se sentir acteur d’un message et d'un projet.

La pédagogie initiée par le "faire ensemble" ou comment faire surgir le dialogue de l'image ?