Lien contactENTTwitter

Message d'erreur

Warning : strpos(): Empty needle dans espe_breadcrumb() (ligne 22 dans /web/drupal/themes/espe/template.php).

Exposition Game Over

La galerie EC'ARTS du site de formation de Rennes accueille du 23 mars au 7 mai 2015, l'exposition Game Over, conçue à partir de la collection du FRAC Bretagne par des élèves de CM1/CM2 de l'école Jean Moulin, accompagnés par les artistes Bevis Martin & Charlie Youle.

Le prix "Master métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation" de la fondation de "la main à la pâte" - Florine Fougeray primée

Depuis quelques années, deux prix récompensent deux mémoires rédigés par des étudiants de master 2 préparant aux métiers de l'enseignement et de la formation et consacrés à un enseignement rénové des sciences et de la technologie ou à la formation des enseignants en science et technologie à l'école primaire.

Pause Café-Concert

La chorale du site de formation de Brest, les options Musique et une classe de CE1, encadrés par Cécile Vendramini et le percussionniste Steven Prigent,  vous proposent d’écouter leurs créations d’ambiances « climatiques»  mêlant chants (Météorythmes de Michel Nys) et percussions  (Instrumentarium BASCHET) le mercredi 18 mars à 10h00 en salle se musique. Ce projet musical a été réalisé dans le cadre d’un partenariat entre le site de Brest et la Carène  (Scène des Musiques Actuelles à Brest).
Contact : cecile.vendramini@espe-bretagne.fr

Octavio Paz, Liberté sur parole, 1958

« Je suis l'espace pur, le champ de bataille. A travers mon corps, je vois mon autre corps. La pierre scintille. Le soleil m'arrache les yeux. Dans mes orbites vides, deux astres lissent leurs plumes rouges. Splendeur, spirale d'ailes, bec féroce. Et maintenant, mes yeux chantent. Penche-toi sur leur chant, jette-toi dans le bûcher.»

Tourne les pages, tournent les sons

Une expérience sensorielle dans le livre

A partir de l’univers pictural et graphique d’albums jeunesse sans textes,  Christophe Havard et Corine Massé  proposent un moment de « lectures silencieuses » qui conjuguent l’image et le son dans une poésie contemplative à écouter et à regarder. Les oreilles immergées dans le son et la musique créés en direct, les yeux portés sur les images projetées dans une boîte lumineuse, une lectrice et un musicien nous invitent dans l’imaginaire de ces histoires susurrées.

Formation : liaison école / collège

Dans le cadre de la culture commune de la formation de tous les futurs enseignants (tronc commun), l’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education de Bretagne a organisé les 4 et 5 mars sur le site de formation de Rennes, deux journées sur la thématique des enjeux relatifs au cycle 3 - liaison école/collège, axe fort de la loi de refondation de l’école.  Cette formation s’adressait aux étudiants inscrits en master 2 MEEF (Métiers de l’Enseignement, de l’Education et de la Formation) du premier et du second degré.

Pierre Reverdy, Le gant de crin 1927

« Car le poète est un four à brûler le réel.
De toutes les émotions brutes qu’il reçoit, il sort parfois un léger diamant d’une eau et d’un éclat incomparables. Voilà toute une vie comprimée dans quelques images et quelques phrases.»

Yannis Ritsos, 1973

« Cyclamen, mon cyclamen, dans la fissure du rocher,
où as-tu trouvé couleurs pour fleurir, tige pour balancer ?

Dans le rocher, le sang goutte à goutte j’ai amassé,
tissé un mouchoir carmin et à présent je cueille le soleil. »

Aimé Césaire - Cahier d'un retour au pays natal, 1939

« Ma bouche sera la bouche des malheurs qui n’ont point de bouche et ma voix la liberté de celles qui s’affaissent au cachot du désespoir.»

Lettre à Paul Demeny (1871) - Arthur Rimbaud

Je dis qu’il faut être voyant, se faire voyant. Le Poète se fait voyant par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens. Toutes les formes d’amour, de souffrance, de folie ; il cherche lui-même, il épuise en lui tous les poisons, pour n’en garder que les quintessences. Ineffable torture où il a besoin de toute la foi, de toute la force surhumaine, où il devient entre tous le grand malade, le grand criminel, le grand maudit, - et le suprême Savant - Car il arrive à l’inconnu !

Pages